La souscription d’un emprunt devrait se faire selon des critères qui dépendent de votre propre situation à l’instant où vous déposez votre demande. Le recours à une compagnie d’assurance emprunteur est toujours recommandé, mais si vous avez recours à ce genre d’organisme, il y a certains pièges à éviter. En effet, non seulement les critères peuvent varier de manière importante, mais il y a également les conditions tarifaires ainsi que les garanties optionnelles. Voici quelques conseils pour vous éclairer en la matière.  

Le choix de l’assurance de prêt à garanties équivalentes

Si vous souhaitez avoir recours à une assurance emprunteur à Nantes, vous ne devez pas forcément vous orienter vers un organisme bancaire. Depuis 2018, les lois Hamon et Bourquin vous accordent la possibilité de choisir la compagnie qui dispose de l’offre qui correspond parfaitement à vos attentes. En effet, vous pouvez changer d’assurance emprunteur à partir du douzième mois suivant la souscription et ensuite, à chaque anniversaire. Une opportunité lorsque vous avez besoin d’économiser en réduisant vos charges mensuelles !

Votre créancier n’a donc pas le droit de refuser que vous passiez par une assurance indépendante lorsque les garanties proposées par cette dernière sont au moins similaires à celles prévues initialement dans votre contrat du moment.

Généralement, les assureurs par délégation offrent davantage de souplesse en matière de considération des garanties ou tout simplement de votre situation.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site www.kg-credit.fr.

Comparaison des différents types de garanties

Tout d’abord, vous devez faire la distinction entre garanties incontournable et optionnelle, entre assurance obligatoire et facultative. Certes, quelle qu’elle soit, une caution a toujours son intérêt, mais il est primordial de savoir si elle relève d’une obligation ou d’une option. À titre d’exemple, l’assurance invalidité vous permettant de prendre en charge vos mensualités dans le cas où vous vous retrouvez inapte à travailler est très intéressante. Mais le taux assurance adi varie considérablement d’un établissement à l’autre, de même que les conditions liées à la définition du caractère « invalidité », selon l’option choisie. Si vous êtes par exemple invalide à 60%, votre prise en charge ne sera pas accordée si vous avez opté pour une inaptitude totale. Parmi les garanties optionnelles, vous avez l’assurance relative à la perte d’emploi. Bien que facultative, elle est fortement recommandée car elle vous permettra de rembourser votre emprunt dans le cas où vous perdez vos revenus. Enfin, il y a la garantie incapacité, qui reste inévitable si vous devez rembourser vos mensualités sur une durée déterminée, à cause d’une perte temporaire de travail.

Assurance emprunt : délais de franchise et de carence

L’assurance emprunteur taux ne devrait pas être votre critère de choix prioritaire. En effet, lorsque vous envisagez de renegocier assurance emprunteur nantais, vous devrez considérer deux types de délai : la franchise et la carence. Le premier correspond à la durée écoulée entre la survenue de l’événement conditionnant l’indemnisation et le déclenchement de cette dernière. Le second est l’intervalle de temps entre la signature du contrat et le moment où vous êtes indemnisé. Ce délai varie en fonction des conditions de votre contrat et peut aller jusqu’à un an.

Cette transition correspond au temps nécessaire à votre assureur pour contrôler les conditions liées à l’événement et les modalités de prise en charge afin de prévenir toute fraude. Généralement, le délai de carence est plus long que celui de la franchise. Ainsi, avant de changer adi, tous ces points doivent être abordés avec votre assureur.